Entre arts et sciences, nous avons choisi les deux

Publié par ESCAL'Ocean (Réseau des acteurs de la culture scientifique LR), le 11 juillet 2018   38

Xl invitationbrainstormingk

Laboratoire d’idée organisé par ESCAL’Océan, association de promotion de la culture scientifique, et la Maison de l’Etudiant de l’Université de La Rochelle

Jeudi 14 juin 2018 de 18h à 00h

 

Le pitch

10 chercheurs, 10 artistes, 10 acteurs de la culture scientifique et 10 actifs de la culture sont réunis dans une boite noire pendant plusieurs heures. Ces créatifs, « idéateurs », curieux et interdisciplinés sont sélectionnés à la loupe. Ils seront tous finalistes avec à la clef une série de projets croisant arts et sciences. Toute une expérience !

 

Prise de connaissance

Sous la houlette décalée de Solenne Gros de Beler et Christian Goichon, transformés pour l’occasion en maîtres de cérémonie, c’est au final une trentaine de personnes qui se sont réunies pour cette soirée. Les participants ont été accueillis par Catherine Benguigui, Vice-présidente à la culture et à la vie associative de l’Université de La Rochelle. Son intervention a permis de resituer le contexte institutionnel des résidences d'artiste puisqu’une récente circulaire du ministère de La Culture de juin 2016 réaffirme l’engagement de l’état dans ce dispositif.

Issues des quatre sphères « art », « recherche », « culture » et « culture scientifique », elles étaient conviées à se présenter à travers deux objets : un objet artistique et un objet scientifique. Fossile, livre de cuisine, ukulélé, ordinateur, bactéries iridescentes, papier photo, fairphone… a priori une liste à la Prévert… Et certains invités n’avaient choisi qu’un seul objet, telle cette pipe africaine, à la fois œuvre d’art et objet ethnologique, ou encore cette caméra à prise de vue 360°, objet technologique mais aussi objet pour faire de l’art. Une esquisse de lien entre art et science dès le début de la soirée !

 

Des projets existants

Dans un deuxième temps, trois personnes ont été appelées pour témoigner de projets réalisés et incluant art et science.

Aurélie Mourier, artiste plasticienne, a parlé de son travail de résidence au sein de laboratoires de recherche scientifique. En parlant de son vécu, de ses a priori et de son évolution artistique, elle a su exprimer comment, naturellement, le contact avec les chercheurs et leurs travaux a permis d’enrichir son travail artistique.

Elise Patole-Edoumba, conservatrice et directrice du Muséum d’Histoire naturelle de La Rochelle, est venue partager l’expérience des « cartes blanches ». Elle a convié des artistes à réaliser leur propre exposition sur un thème décidé en commun à partir des collections du Muséum. Ainsi le groupe de rappeurs Milk Coffee & Sugar a réalisé une exposition sur le métissage ou encore l’artiste maori George Nuku a relaté, à travers ses œuvres en plexiglass, sa vision de la nature et du changement climatique. Ces expositions ont été très bien accueillies par le public du Muséum et a permis également de toucher un « non-public ».

Enfin Arnaud Revel, chercheur au laboratoire Informatique, Image et Interaction (L3i) de l'université de La Rochelle, a partagé avec le public un autre projet de résidence d’artiste intitulé « Link Human/Robot » impliquant les danseuses Christine Niclas et Sijia Chen et lui-même. Le projet a conduit à la création d’une performance chorégraphique pour une danseuse et un robot puis à la sortie d’un livre. Il était intéressant d’avoir le regard d’un chercheur impliqué dans un projet art & science.

 

Brainstorming

En deuxième partie de soirée, les invités ont été répartis par petits groupes afin d’entamer un grand remue-méninge. Le défi était de taille : inventer un projet art & science innovant… sans limite de budget !

Six groupes de quatre ou cinq personnes ont planché durant 1h30 pour créer le projet de leur rêve avec une liberté totale sur le sujet, la forme et le fond. Un défi pas toujours simple à relever avec des personnes rencontrées une heure plus tôt et de profils très différents. C’est pourtant précisément là que la richesse de ces rencontres prend sa source.

Au bout de 1h30, chaque groupe était convié à raconter son projet aux autres. Son ainsi nés dans la soirée : un laboratoire itinérant faisant se rencontrer artistes, chercheurs et public scolaire, des affichages publicitaires transformés en lieu d’exposition art & science, une plateforme flottante au large de La Rochelle accueillant des résidences artiste/chercheur, et bien d’autres projets…

 


Au final

Une belle soirée, de chouettes rencontres & un brainstorming débridé mais pourquoi pas fondateur d’un futur projet porté par ESCAL’Océan.