Conférence - débat

Qu’est-ce que le mythe de la Grèce blanche ?

L’image emblématique de la Grèce antique est celle d’une statue ou d’un temple en marbre blanc. Cette pierre était généralement peinte et bien que la majorité de cette pigmentation ait disparue, des traces en ont été décelées dès la découverte des œuvres. Les premiers ouvrages consacrés à l’Histoire de l’art antique décrivaient pourtant l’art classique grec comme une apogée artistique où l’appréciation de la forme pure du marbre blanc dénuée de couleur était la preuve d’une sensibilité évoluée. À l’inverse, la période artistique précédente fut qualifiée d’« archaïque » notamment en raison de l’utilisation de nombreuses couleurs sur la statuaire et l’architecture.

D’où venait ce culte du blanc ? Et, alors qu’aujourd’hui tous les archéologues s’accordent à dire que les œuvres grecques étaient riches en couleurs, comment se fait-il que cette image d’une Grèce blanche persiste ? Cette conférence sera l’occasion de découvrir comment se construisent nos connaissances sur une période ancienne et comment le contexte historique et social peut influencer cette construction. Nous observerons notamment des ouvrages tirés des réserves de la bibliothèque de Bordeaux Mériadeck pour illustrer notre propos.

Cet afterwork est organisé dans le cadre de la programmation des « cafés du patrimoine » de la bibliothèque Mériadeck.

Intervenante : Audrey Dubernet, Docteure en histoire de l’art


Illustration : Le Diadumène, copie en marbre d'un original en bronze de Polyclète, Ve s. av. J.‑C., Délos Ier s. av. J.‑C., Musée National d'archéologie, Athènes (crédits photo Audrey Dubernet)

Xl audrey dubernet la gre ce blanche le  diadume ne  copie en marbre dun original en bronze de polycle te ve s. av. j. c. de los ier s. av. j. c. muse e national darche ologie athe nesbis 1038x576
Lieu :
Zinc Pierre
4 rue du Mulet, 33 000 Bordeaux
le
fév. 25 2019

De 19:00 à 20:00