Concevoir une médiation en même temps qu’une exposition : « Pétrocores. Chassez vos idées fixes. » Vesunna 2019

Publié par Vesunna Site-Musée Gallo-romain de Périgueux, le 14 juin 2019   360

Xl aff

La conception de l’exposition précède généralement celle de la médiation. Pourtant dans certains cas l’exposition et la médiation de l’exposition sont   construites simultanément.

Contexte de production de « Pétrocores. Chassez vos idées fixes »

Vesunna, le site-musée gallo-romain de Périgueux est doté d’une équipe de médiation qui développe depuis plus de 10 ans, des outils de médiation dont des expositions temporaires. En 2019 la mise en place de l’exposition « Petrocores. Chassez vos idées fixes » consacrée aux origines gauloises de la ville, a été une nouvelle occasion de penser en même temps exposition et médiation de l’exposition.

Les contraintes du thème reposaient sur plusieurs points :

  • la méconnaissance de l’occupation « gauloise » du territoire par les chercheurs, en dépit des découvertes récentes sur le sujet,
  • le caractère très fragmentaire des données et des collections à présenter,
  • le fort enjeu épistémologique du sujet,
  • le grands nombre de fausses idées encrées dans la représentation des publics pour cette période.

La conception de l’exposition s’est organisée, suivant un schéma d’organisation du travail prévoyant de la commande à l’évaluation de la médiation, des temps de concertations et de validations des problématiques, publics, et outils choisis. Un comité scientifique constitué de la conservatrice du musée, d’un archéologue, et du chargé de la médiation du musée s’est appuyé sur un collège de chercheurs afin de valider les contenus et la problématique retenue.

Simultanément, un comité technique constitué des médiateurs de Vesunna (sous la direction de la conservatrice) a travaillé sur les axes de médiations à destination des scolaires, du publics empêchés, des adultes, du jeune ou très jeune public.

Des allers-retours entre ces groupes de travail ont jalonnés l’année de conception de l’exposition.

Une médiation dans l’exposition ou une exposition dans la médiation

Bien que très inconfortable, la contrainte de la conception d’outils de médiation avant la réalisation des contenus de l’exposition, s’est révélée extrêmement profitable. Une porosité établie entre les contenus de médiation et ceux de l’exposition ont, par exemple, permis d’intégrer des collections pour leur intérêt dans le cadre de la médiation scolaire.

La scénographie a également était adaptée aux procédures de médiation de groupe. Une grande illustration magnétique nécessaire à la synthèse lors de l’accueil des enfants de maternelle, a été intégrée dans un des panneaux de l’exposition et peut-être facilement déployée par le médiateur sans interrompre l’accès du grand public.

Cette porosité est aussi perceptible dans le choix de l’angle de présentation du sujet. L’éducation à l'image et à la démarche scientifique ont été choisis comme axe de médiation pour les collégiens.  Il s'est concrétisé dans une médiation ayant pour objet la différenciation entre sciences et pseudo-science, à travers un document vidéo, que les élèves doivent analyser et critiquer en suivant une démarche scientifique. Dans l’exposition, ce parti-pris s’est traduit par l’énonciation d’une série d’idées reçues qui structurent la présentation, puis par la production d’une vidéo décalée qui sert de bande annonce à l’exposition, mais aussi de support de médiation pour le secondaire.

https://www.dailymotion.com/vi...

Malgré un format modeste et des moyens contraints,  le gros travail de transmission de données (même incomplètes) du comité scientifique vers les médiateurs et la remontée constante et parfois peu aisée vers les acteurs scientifiques, a permis à l’exposition « Petrocores. Chassez vos idées fixes » d’anticiper un grand nombre d’écueils et de toucher un public plus large qu’une simple exposition pensée indépendamment de la médiation.