L'invisible : de l'infiniment petit à l'infiniment loin.

Publié par Agnès SOULAT, le 17 février 2020   43

Xl 546ba9a43570243a9f3554e6

Ce projet est mené dans une classe de CM1/CM2 à Cognac-la-Forêt (Haute-Vienne). Il a pris naissance il y a plus d'un an dans le cadre d'un travail proposé en partenariat avec des chercheurs du CBRS (Centre Biologie Recherche Santé) de Limoges. Ces derniers se déplacent  dans les écoles afin d'ouvrir les élèves aux sciences, à la recherche, à la découverte de l'infiniment petit et à la place des femmes dans la recherche grâce à un atelier qui se nomme LuSci (Ludique et Scientifique) au cours duquel les élèves observent, manipulent et s'interrogent.

Ces activités sont financées en partie par l'IREM ( Instituts de recherche sur l'enseignement des mathématiques) et soutenues par l'Education Nationale.

C'est à partir de ce groupe de travail que j'ai souhaité monter un projet pluridisciplinaire dans ma classe car je trouve important de donner du sens aux apprentissages, encore plus pour des élèves qui rencontrent des difficultés scolaires.

Constat(s), difficulté(s) à résoudre ou à réduire

  • Les élèves manquent trop souvent de motivation quant à leurs apprentissages et ne mettent pas toujours du sens à leurs travaux.
  • Ils doivent prendre conscience que tout est possible, que le métier de scientifique trop souvent perçu comme inaccessible l’est en fait à tous. Il suffit de faire preuve, encore une fois, de motivation. Les chercheuses du CBRS tiennent à faire passer ce message. Elles insistent également sur le fait que c’est un métier également féminin car au cours de leur rencontre, elles constatent que trop de personnes pensent que c’est un métier surtout masculin.
  • Encore une fois, je souhaite que les élèves réalisent qu’ils sont capables de réaliser un album, imprimé, « propre ».
  • Si je devais faire un bilan de ce projet, l’objectif est, entre autre, que les élèves prennent conscience que même s’ils habitent une petite ville de campagne, il suffit de VOULOIR pour POUVOIR. S’ils se donnent les moyens, avec un peu d’aide, ils réaliseront leurs rêves.


Objectifs du projet (en relation avec le projet d'établissement)

Il est nécessaire de donner du sens aux apprentissages des élèves.

C’est pour cela que je propose un projet avec un thème assez large qui permette de travailler dans un maximum de disciplines et ainsi impliquer le plus d’élèves dans leurs apprentissages.

Il est nécessaire de proposer des situations motivantes, porteuses de sens et riches. Dans notre établissement, il a été noté, lors des années passées, des difficultés dans la lecture-compréhension ainsi que dans les productions d’écrits et la résolution de problèmes. L’objectif est donc clairement de proposer des situations motivantes pour le plus grand nombre afin qu’ils donnent du sens à leur travail et que cela leur donne l’envie de progresser.


Description du projet : organisation pédagogique et modalités de mise en œuvre.

Ce projet est mené sur toute l’année scolaire (de septembre à mi-avril).

Les apprentissages sont mis en place en amont et en aval des activités menées avec les intervenants extérieurs selon les contenus proposés :

Atelier LuSci et interview des scientifiques (2 ateliers)

Participation à la journée « Fête de la Science »

Atelier Récréasciences

Voir la pièce jointe où les compétences travaillées y sont détaillées.

Réalisation d’écrits résumant tous les ateliers travaillés lors de cette journée : élèves répartis en groupe de travail.

Cet atelier arrive après les 2 séances menées avec LuSci. Après avoir travaillé sur les globules blancs et l’ADN, les enfants sont amenés à s’interroger et à observer l’invisible biodiversité : Il est difficile d’imaginer que dans toute petite goutte d’eau peuvent coexister des dizaines d’êtres vivants! Cette activité  leur propose donc de partir à la découverte de cette vie invisible avec, peut-être, l’opportunité de croiser un «oursond’eau» sous l’objectif du microscope.

 

Suite à cette activité, un nouvel écrit sera réalisé pour garder une trace de ce travail.

 

 

 

 

 

Correspondance avec une classe de CE2/CM1

Réalisation d’un écrit dans la cadre d’une liaison cm2/6ème

TACHE FINALE

REALISATION D’UN ALBUM

Production d’écrits (la lettre, proposition de défis, réalisation de quizzs…).

Une rencontre est prévue au terme de l’année.

Travaux réalisés avec une professeur de Français et celle d’Arts Visuels :

Créer une histoire où les élèves de CM se trouvent réduits (style Alice au Pays des Merveilles)… Que s’est-il passé ? Les 6èmes doivent les retrouver…

Un jeu de piste est réalisé à l’aide d’une vidéo afin de retrouver les CM2. Différentes scènes seront inventées et écrites par des groupes hétérogènes de CM/6èmes  et illustrées à l’aide de photographies.

 

Afin de donner du sens à tout ce travail réalisé pendant l’année, je souhaite que tous les documents amassés par les élèves soient mis en page dans un album et que chacun repartent ainsi avec un produit « fini » et qu’ils soient fiers de leur implication durant l’année.

 

Cet album aura également pour vocation d’être un support pour échanger (travail de l’oral, mis en valeur de leur travail, motivation de l’enfant) avec leur famille, leur entourage, les autres classes…

Une présentation de celui-ci pourrait être envisagé auprès de la municipalité, de la médiathèque…

 

La réalisation d'un tel projet est réellement un moteur pour tous les participants (aussi bien les professionnels que les élèves) ; il est riche et porteur de sens. Je souhaite que tous les acteurs gardent cette "dynamique" d'envie de d'apprendre les uns avec les autres et de s'investir dans de nouvelles démarches dans la suite que nous lui donnerons.