Atelier

Raconte-moi les poissons à l'heure de la génétique, imagine nos rivières à l'heure du changement climatique

L’ichtyologie s’est enrichie au fil des avancées scientifiques. L’approche anatomique est désormais complétée par les avancées de la génétique permettant d’identifier des sous-espèces voir des espèces et affinant la biotypologie. En prenant les deux travaux de recherche actuels ayant associés la FDAAPPMA 47 dans leur élaboration, l’utilisation de la génétique est illustrée pour connaître et estimer les stocks de silure sur le bassin Adour-Garonne et pour cartographier la répartition d’une espèce hautement patrimoniale le brochet aquitain.

A l’heure du changement climatique, la ressource en eau est d’autant plus vitale pour répondre aux besoins des activités anthropiques que pour le milieu naturel. La Directive Cadre sur l’Eau a fixé des objectifs d’atteinte du bon état et mis en place des indicateurs chimiques et biologiques. L’état constaté de détérioration des eaux de surface risque de s’accentuer par l’augmentation de la température et la réduction des débits. La compréhension de l’impact du réchauffement climatique est essentielle pour pouvoir agir.

Les facteurs environnementaux incluant la température, les conditions hydromorphologiques et la qualité de l’eau (oxygène dissous, concentration de polluants…) conditionnent l’aptitude d’une rivière à répondre aux exigences des espèces et la répartition du peuplement de poissons. Le dérèglement climatique en marche engendre un facteur important de changement pour les poissons. Ainsi, l’évolution des peuplements est à suivre par la mise en place d’indicateurs.

Il est cependant possible d’agir pour réduire la vulnérabilité des peuplements de poissons de nos rivières. L’utilisation d’une rivière expérimentale contribuera à la compréhension des éléments majeurs sur lesquels une action peut encore intervenir.

Xl 8049d668f24747cc931fdf938de994d0.full.image
Organisateur :
FDAAPPMA47



du
oct. 8 2019
au
oct. 11 2019