Archéologie préhistorique en Afrique : quelles nouveautés apportent les jeunes chercheurs et chercheuses ? !

Publié par Annick Annick Campmas, le 6 septembre 2022   59

Les lauréats du prix Emilie Campmas publient !

Ce sont de nouveaux sites et de nouveaux regards sur les comportements humains que Juan Marin et Isis Mesfin, tous deux lauréats du prix Emilie Campmas, décerné par l’AssEmCa, proposent dans deux articles sur la Préhistoire en Afrique publiés récemment.

Juan Marin, lauréat 2021, est 2° auteur : 

Maillo-Fernandez, J.M., Marin, J.,  Martin Perea, D.M. et al. The Doroty Garrod Site: a new Middle Stone Age locality in Olduvai Gorge, Tanzania. Archeol Anthropol Sci 14, 177 (2022).

https://doi.org/10.1007/s12520-022-01644-w

Les gorges d’Olduvaï en Tanzanie nous font rêver. Elles sont bien sûr magnifiques. Elles sont aussi très favorablement connues pour contenir un complexe de sites clés pour la compréhension de l’origine du genre Homo. Elles ont donné leur nom à l’Oldowayen, industrie d’outils en pierre de l’Early Stone Age ( Paléolithique inférieur).

Cependant les travaux consacrés à l’évolution de l’homme moderne y ont été jusqu’à récemment moins intensifs que les études centrées sur les moments primitifs de notre genre. Néanmoins le potentiel en termes de compréhension des modes de vie des premiers humains modernes de la région est énorme.

Cet article présente le site Doroty Garrod, un site du Middle Stone Age. Les nombreux vestiges lithiques associés à des restes fauniques présentant des traces de manipulation humaine (percussion et brûlage) font de ce site l’un des gisements MSA les plus importants des gorges de l’Olduvaï pour la compréhension des populations MSA dans le nord de la Tanzanie.

Isis Mesfin, lauréate 2022, est 1° auteur : 

Isis Mesfin, David Pleurdeau, Maria-Helena Benjamim, Hubert Forestier. An overview of stranded cetacean scavenging in Atlantic southern Africa since the Earlier Stone Age. Les Nouvelles de l'archéologie, Maison des Sciences de l'Homme, 2021, pp.64-69. ⟨10.4000/nda.13532⟩. ⟨hal-03753657⟩

    https://journals.openedition.org/nda/13532

Les mammifères marins ont joué un rôle important dans les communautés humaines côtières pendant des milliers d'années. Le long de la plaine côtière d'Afrique australe, les occupations humaines sont documentées depuis, au moins, la fin du Pléistocène inférieur. Dans ces espaces arides à semi-arides où les ressources terrestres sont parfois rares, le charognage des cétacés est un comportement ancien et particulier. Il est sûrement lié à l'importance des baleines qui s'échouent dans cette partie du monde (courant de Benguela…).

Photo Isis Mesfin

Dans cet article, les auteurs passent en revue les données ethnographiques et archéologiques relatant le charognage des mammifères marins échoués, de l'Early Stone Age jusqu'aux époques historiques, et discutent des spécificités de ce comportement de subsistance en Afrique australe atlantique.

Cet article intègre un dossier très intéressant sur la chasse aux mammifères marins.

L’AssEmCa est une association de culture scientifique, domiciliée 33240, dont une des missions est d’encourager et de promouvoir la recherche scientifique dans le domaine des relations de l’homme et l’animal et de l’adaptation au milieu côtier des groupes humains dans le passé. A cet effet, elle a créé un prix annuel, destiné aux jeunes chercheurs et chercheuses, doctorant.e.s ou post-doctorant.e.s. L’appel pour le prix 2023 sera lancé très prochainement.

assemca33@gmail.com

https://sites.google.com/view/assemca