Atelier « retrouver le sens commun » – Montmorillon

Publié par Céline Nauleau, le 14 avril 2022   170

Dans le cadre du 3e Festival des Printemps des Cartes, l’Espace Mendès France organise un atelier pour faire ensemble une carte de Montmorillon ou de leur territoire de manière sensible. À partir des réponses à un questionnaire inspiré de celui du sociologue Bruno Latour, les participant·es élaboreront une carte commune de leur territoire de vie.

Les participant·es sont invité·es à trois temps de préparation (15 minimum et 25 personnes au maximum) :

  • Le lundi 2 mai de 18h à 20h : étape 1 : Lancement de la démarche : expliquer le but et la méthode, qui s’appuie sur le questionnaire.
  • Le lundi 9 mai de 18h à 19h30 : étape 2 : Réflexions, échanges et réponses au questionnaire.
  • Le vendredi 13 mai de 18h à 20h : étape 3 : Création de la carte.

Ces trois temps de préparation se dérouleront à la MJC Claude Nougaro, Montmorillon (16 rue des Récollets).

  • Le samedi 21 mai, de 15h30 à 16h30, au Cinéma Majestic, la ou les carte·s seront présentée·s lors du Festival, avec les participant·es de l’atelier. Sont invité·es, les habitant·es de Montmorillon et de ses environs, lycéens,….

Cet atelier est animé par Pascal Chauchefoin et Héloïse Morel de l’Espace Mendès France, Poitiers.

Inscription et information : wit.nicolas@orange.fr

Comment repenser nos territoires vécus et nos modes de participation politique ? Le sociologue Bruno Latour a élaboré un questionnaire comme outil pour retrouver du sens collectif (Où atterrir ?, 2017). Le projet consiste à l’auto-description de son territoire et de ce dont nous dépendons pour être épanoui·e. Il met en lumière nos dépendances et ce qui dépend de nous mais également ce à quoi nous tenons et ce contre quoi nous luttons. La présentation du questionnaire est accompagnée par deux animateurs et l’objectif est de présenter une carte de notre territoire sensible qui met en évidence nos interdépendances, nos luttes et nos alliances. Ce questionnaire permet aussi de mettre en commun des vécus individuels vers une pensée collective.

Parmi les démarches originales de démocratie participative qui sont actuellement expérimentées, celles qui s’inspirent du questionnaire élaboré par le penseur Bruno Latour à partir de son ouvrage Où atterrir ? (2017) semblent particulièrement prometteuses. Le projet consiste à utiliser ce questionnaire pour révéler les territoires vécus par leurs habitants eux-mêmes à travers l’auto-description de leurs conditions d’existence. Les matériaux issus de ces auto-descriptions font l’objet d’une synthèse sous forme de cartes mentales au sein de chacun des groupes de participants et sont exploités dans deux directions : [1] une réflexion prospective sur l’avenir souhaité du territoire à partir de l’analyse des lignes de conflits et des jeux d’alliances dans lesquelles les répondants pensent devoir s’inscrire ; [2] des éclairages scientifiques sur des problématiques qui se révèlent essentielles à la compréhension des systèmes d’interdépendance mis en évidence par le biais du questionnaire.

Cette méthode participe à l’élaboration du processus de citoyenneté : le passage de la formalisation de ce qui compte pour un individu dans son territoire de vie à une prise de conscience de la dimension collective de l’engagement pour le préserver.

Crédit image : Marie Cardouat.