Des Paléoclimats, des Animaux et des Hommes...

Publié par Dominique Millet PALEO-ESTUAIRE 33, le 14 octobre 2022   200

A l'occasion de la Fête de la Science 2022, divers ateliers participatifs ont été proposés lors du week-end du 9 et 10 Octobre dernier  par "Paléo-Estuaire33" en collaboration avec l'association "L'IMAGINARIUM" de Donnezac (33). Trois thématiques majeures constituaient notre programme

.
"Les enquêteurs du climats" ont découvert les différents constituants du climat, la variété des biotopes et la place de l'Homme au sein des écosystèmes anciens et actuels. Les notions d'adaptation ont été abordées, les approches archéozoologiques et la palynologie ( "Chacun sa petite laine", "Qui mange quoi ou qui ?" ) ont alimenté  des questionnements et raisonnements mettant en oeuvre  les approches systémiques et actualistes pratiquées par les scientifiques.

Le second volet portait sur les témoignages apportés par le bestiaire de l'art pariétal
et de leurs apports concernant la signification climatique éventuellement déductible des assemblages peints ou gravés. A cette occasion des ateliers d'art plastiques utilisant de l'ocre, du fusain, ont mis  en oeuvre quelques techniques comme  le trait, l'estompage, l'animation...

Le dernier atelier, "La couture au Paléolithique récent",  a permis de reconstituer des chaînes opératoires d'acquisition de la matière première animale ou lithique ( traitement des peaux, apports de la tracéolgie) avant de passer à la réalisation d'un objet en peau ou cuir. Les quelques représentations d'éléments vestimentaires (Le Gabillou, La Marche, Bedeilhac, le Mas d'Azil, empreinte de "mocassin" à Cussac ) ou de parure ( Saint-Germain-la-Rivière, Sungir,  Cavillon...) ont ouvert cet atelier, montrant  l'écart entre les représentations vestimentaires proposées au grand public et la réalité de la documentation archéologique. Perçoirs, lames et lamelles en silex ont été utilisées ainsi que des alènes et des aiguilles en os, les gestes anciens ont peu à peu été retrouvés. La comparaison technologique entre instruments du Paléolithique final et leurs homologues contemporains ont permis de constater la parfaite adaptation des équipements anciens à leur contexte climatique.

La Préhistoire "débarquait" pour la première fois à Donnezac... Souhaitons qu' elle y revienne...