L'avifaune liée au bois mort

Publié par CDEM, le 15 décembre 2021   250

"Avec environ 15 millions d’hectares représentant 30 % de la superficie de la France métropolitaine, les forêts abritent une grande diversité d’espèces appartenant à tous les groupes taxonomiques. Ainsi 60 % des mammifères, 42 % des oiseaux, 32 % des amphibiens, 28 % des insectes ou encore 64 % des plantes vasculaires de France métropolitaine sont présentes en forêt (Vallauri, 2003). Parmi les oiseaux, on retrouve une avifaune forestière spécialisée qui va trouver dans cet habitat les ressources nécessaires pour nidifier et s’alimenter.

D’une superficie de 76.54 hectares, le domaine de Peyssac appartient au domaine bio géographique atlantique . Il se situe dans le Périgord central à moins de 10 kilomètres de l’agglomération de Périgueux sur la rive gauche de la vallée de l’Isle.

Dans la perspective d’un classement en Réserve Naturelle Régionale, l’objectif de l’étude est de compléter le travail d’inventaire déjà réalisé sur la communauté saproxylique du domaine en réalisant un état des lieux de l’avifaune nicheuse liée au bois mort fortement présent sur le site. Cette étude concerne donc tout particulièrement les picidés mais également les espèces d’oiseaux du cortège forestier.

Cette étude a pu montrer la belle richesse spécifique de l’avifaune du domaine de Peyssac avec la présence de 52 espèces nicheuses dont 42 au sein des limites strictes du domaine.
En bonne correspondance avec les habitats présents, les forestières spécialistes sont les plus représentées et correspondent à 63 % des taxons inventoriés.

Parmi les espèces liées aux bois morts, nous pouvons noter la bonne représentativité des picidés avec la présence du Pic noir et d’un couple de Pic mar dont la présence indique le stade mature des boisements de chêne. Ces deux espèces sont d’intérêt communautaire inscrites à l’annexe I de la Directive Oiseaux. Le Pic épeiche est ici en forte densité avec 8 couples nicheurs ainsi que 3 couples de Pics vert.
En association avec les pics et tout particulièrement dans les bois à feuilles caduques, nous avons noter la forte représentation de la Sittelle torchepot (≥ 10 couples) et du Grimpereau des jardins (≥ 11 couples).
L’étude a également identifiée une forte abondance de cavités naturelles et de loges de Pics au sein des boisements acidophiles et des chênaies-charmaies mésophiles avec un total de 306 arbres comprenant ce type de micro-habitat. La présence de ces cavités est liée à l’âge des peuplements et augmente numériquement avec le vieillissement de la forêt." 

Ce résumé est extrait de l'étude de l'avifaune forestière du domaine de Peyssac menée par Fréderic Chiche, Vya Natura pour le Cercle Départemental d'Etude du Milieu en 2021, en partenariat avec l'association 'Pour les Enfants du Pays de Beleyme', avec le soutien du NA CSTI, de la Région Nouvelle-Aquitaine et du Conseil Départemental de Dordogne.