Notre TERRE : Une Poussière dans l'infini.

Publié par Alain Bellevergue, le 29 juillet 2020   35

Xl saturne

Examinez  bien cette magnifique photo.

C’est une véritable photo prise par la sonde Américano-Européenne Huygens-Cassini en 2004 lorsqu’elle atteignit les anneaux de Saturne. Et…le tout petit point en haut à droite, sous la flèche, perdue dans l’immense espace c’est… notre… TERRE.
Notre Terre, avec tous ses problèmes, ses guerres, ses catastrophes…
Notre Terre avec tous ses hommes, ses haines, ses divisions, ses injustices…
Notre Terre avec tous ses dictateurs, ses ayatollahs, et ses prophètes de tous poils qui ont ou ont eu la prétention de la dominer.
Cette photo nous rappelle, s’il est nécessaire, oh combien notre minuscule petit monde perdu au milieu d’un univers infini est fragile et insignifiant.
Cette Terre au milieu de nulle part sur laquelle nous ne faisons que passer est âgée  de 5 milliards d’années. Un âge si avancé que l’on peine à l’imaginer,  pensez que si l’on ramenait ces 5 milliards d’années à 5 ans les dinosaures n’auraient disparu que depuis 23 jours et nos pauvres premiers hommes préhistoriques ne seraient apparus il n’y a… qu’une heure ! 
Non seulement, nous ne sommes Rien, Dans ce vaste espace, mais nous ne sommes aussi Rien dans le temps !
Il a suffi qu’une malheureuse météorite, il y a 65 millions d’années croise l’orbite de la terre  pour que  disparaisse toute une génération d’animaux géants qui peuplait la terre à cette époque.    
La probabilité qu’une telle météorite retombe sur la terre est d’une toutes les 100 millions d’années. Cela signifie que sur 5 milliards d’années, celle-ci aurait déjà été percutée par une cinquantaine de ces objets gigantesques qui d’ailleurs ont laissé des traces. La trace du dernier qui a causé l’extinction des dinosaures est visible dans le golfe du Mexique.
Ramener ces 5 milliards d’années à 5 ans, « l’Humanité » n’aurait qu’une heure !  Combien d’humanités possibles en 5 milliards d’années ? 
Posée comme cela cette question aurait tendance à appeler la réponse : Beaucoup ! Mais ce n’est pas aussi simple car les conditions pour créer la vie sont extrêmement nombreuses et complexes et à fortiori les conditions pour aboutir à une vie intelligente qui a conscience de son existence sont encore plus exigeantes, évolutives et complexes.
Bref...Nous ne sommes que le résultat d’un processus évolutif qui dans un intervalle de temps infiniment petit, dans un tout petit coin de l’espace nous permet de prendre conscience que nous ne faisons que passer sur un monde d’une extrême fragilité… et comble de l’ironie « notre existence » ne tient qu’à un fil.
Mais quel miracle ! Nous avons « la chance » de prendre conscience et de comprendre comment est née et fonctionne l’infime partie du monde qui nous entoure.
Un Univers vieux de 14 milliards d’années.  
Devant l’immensité et la beauté de l’univers quel est le poids de notre petite personne?
Comment dans ce décor gigantesque et sublime ne pas ressentir modestie et humilité, comment certains peuvent-ils encore revendiquer pouvoir, supériorité et nous toiser de leur condescendance?  
Allez comprendre pourquoi il y en a qui vont gâcher cette intelligence et leur courte vie à gâcher celle des autres plutôt que de  la mettre au profit de la collectivité ou tout simplement profiter de ce tout petit moment que la providence leur a confié. 
« L’humilité est le contrepoison de l’orgueil » disait Voltaire.
Humilité qui vient du latin «humus» qui veut dire «terre», nous y revoilà.       
Notre Terre est trop petite, notre Terre est trop fragile pour que nous nous la disputions, elle-même ne fait que passer. Si une super météorite ne l’a pas détruite d’ici 5 milliards d’années, elle devrait être absorbée par le soleil quand il se transformera en «géante rouge» alors qu’il aura «brûlé» tout son hydrogène. L’humanité aura probablement disparu depuis longtemps.
Le monde existait avant nous, personne ne le savait et nous pouvons avoir la faiblesse de croire qu’il existera après nous. Par une curieuse cascade d’événements, il se trouve qu’il nous est permis d’observer et de participer très modestement et très temporairement à son évolution.   
Le temps relatif, parfois si long, parfois si court…les premiers vols motorisés n’ont qu’un peu plus d’un siècle ! 
Paradoxalement, alors que cette prise de conscience aurait dû rendre les hommes sages et humbles pour ne retenir dans le progrès que les aspects positifs, ils ont inventé les plus terribles machines de guerre.
Certes la nécessité de devoir lutter pour survivre et défendre son territoire a pris le pas sur la prise de conscience de la place que l’on occupe dans l’univers mais cela demeure en revanche un formidable message d’optimisme pour l’avenir, même, s’il est hasardeux et fragile, car c’est par la connaissance, par la conscience de la futilité et l’inutilité des conflits voire de leur nocivité, par l’éducation, par la réflexion que l’on pourra  peut être atteindre humilité et sagesse.
Humilité, ce bien précieux à cultiver avec intelligence, en prenant soin qu’elle ne te monte point à la tête au risque qu’elle ne t’échappe. Que ce serait dommage !

Alain