Nouvelles idées pour faire face au changement climatique

Publié par Céline Lambert, le 4 juillet 2022   200

Cette année, à l'occasion de la Fête de la science, le thème retenu est "Changement climatique, atténuation et adaptation". 

Le changement climatique désigne les modifications des caractéristiques du climat à un endroit donné au fil du temps, qu'il s'agisse d'un réchauffement ou d'un refroidissement. Divers facteurs ont accéléré le réchauffement climatique de la Terre : émissions de gaz à effet de serre, surconsommation des ressources de la planète, destruction des forêts. Ce changement climatique a des conséquences néfastes sur la Terre. Parmi les dommages importants, on peut citer la réduction de la biodiversité, la hausse du niveau des mers, mais aussi l'augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes. Ainsi, de nombreux acteurs investissent dans la recherche afin de trouver des innovations pour lutter contre le réchauffement climatique. 

Transformer le CO2 en pierre

Une entreprise islandaise a lancé un projet visant à transformer le CO2 en pierre. La technologie consiste à récupérer le dioxyde de carbone d'un volcan, où se trouve l'usine. Des pipelines transportent le CO2, réduit en vapeur, jusqu'aux bâtiments en forme de dôme. C'est dans ces dômes que le dioxyde de carbone est dissous dans de grandes quantités d'eau. Le résultat est un mélange d'eau et de dioxyde de carbone qui est injecté dans la roche basaltique située en dessous. Mélangé à l'eau, le dioxyde de carbone s'incruste dans la structure très poreuse du basalte. Enfin, sous l'effet d'une réaction chimique, le CO2 gèle sous forme de cristaux blancs.

Réduire le méthane grâce à des compléments alimentaires pour les bovins

Le deuxième gaz, après le CO2, impliqué dans le réchauffement climatique est le méthane. Aujourd'hui, il est principalement émis par l'agriculture et les déchets. Une entreprise suisse a développé un complément alimentaire pour les ruminants. Il est basé sur une combinaison exclusive d'ail et d'extrait d'agrumes et est produit sous forme de granulés. Ce produit peut réduire les émissions d'un bovin jusqu'à 38 %, sans avoir d'incidence sur le goût ou la texture du lait ou de la viande. Il peut également contribuer à augmenter les rendements, à améliorer la santé des animaux et à réduire le nombre de mouches.