Sobriété énergétique un enjeu pour l’école : Place des Sciences Industrielles de l’Ingénieur et de la technologie.

Publié par INSPE - Université de Poitiers, le 3 juillet 2023   690

L’éducation au développement durable, priorité pour le ministère de l’Education Nationale, s’inscrit dans les ODD (Objectifs de Développement Durable) des Nations Unies et de l'Agenda 2030. En effet, la sobriété énergétique demandée aux français n’est pas temporaire mais doit s’inscrire dans la durée. Il est donc fondamental de préparer les plus jeunes, dès l’école, à réfléchir et à s’engager dans ce mouvement.

Dans le cadre du master MEEF Sciences Industrielles de l’Ingénieur, dont la formation est dispensée à l’INSPE de l’université de Poitiers, les formateurs du site du Campus de Valois de la Charente ont organisé un colloque national intitulé Sobriété énergétique un enjeu pour l’école : Place des Sciences Industrielles de l’Ingénieur et de la technologie.

A Angoulême, le parcours MEEF SII de l’INSPE est porté par plus de 10 formateurs.

A l’échelle nationale ce sont plus de 150 formateurs qui portent les MEEF pour ces disciplines.

Les 28 et 29 juin derniers, plusieurs conférences sur les différents aspects de l’éducation au développement durable particulièrement liés à la sobriété énergétique ont été présentées par : 

Des enseignants dans le second degré et dans les INSPE : 

  • Xavier Birocheau et Jean-Michel Raynaud,  professeurs de technologie et en charge du RNR (Réseau National de Ressources), ont présenté les liens entre les enseignements de SI, de STI2D et de technologie et la sobriété énergétique.
  • Alain Jean, maître de conférences à l’université de Montpellier, a abordé le sujet du développement professionnel durable chez les enseignants débutants.
  • Joseph Kouneiher, maître de conférences à l’université de Nice Sofia Antipolis, a apporté une réflexion sur l’impact des IA sur le devenir des métiers liés au numérique et aux sciences de l’ingénieur.
  • Stéphane Brunel et Said Benrahho, maîtres de conférence et formateurs à l’université de Bordeaux, ont présenté les technologies immersives qu’ils développent pour les enseignements de SI, de STI2D et de technologie.

Des intervenants du monde associatif et socio-économique :

  • Florian Vireton, co-fondateur de l’atelier Lowtonome, a fait un tour d’horizon des actions de l’association Low Tech, ou comment faire mieux avec moins.
  • Jean Simon Doré, architecte de l’agence Adobe Architecte, a décrit les projets d’éco-construction réalisés par son agence.
  • Loïc Carré, responsable de Ligne d’Offre Hydrogène et Industrie, a mis en avant les différentes solutions offertes par le développement des piles à hydrogènes.
  • Laurent Richard, consultant climat et transition énergétique, a partagé de nombreux outils d’éducation au changement climatique et à la transition énergétique.
  • Fabrice Bergeal, directeur du développement territorial en Limousin pour EDF, a apporté des éléments de compréhension des enjeux économiques de la sobriété énergétique.
  • Amandine Lafont, fondatrice de Savoirs Précieux, a animé l'atelier “Inventons nos vies bas carbone” pour une prise de conscience des actions nécessaires, possibles et désirables pour le climat.

Les supports de présentations seront disponibles sur le site de l’INSPE et de l’ANFS2I

Lors de ces différentes conférences près de soixante personnes étaient présentes, les participants au colloque mais également près de 10 personnes extérieures soucieuses de la problématique. La clarté et la pertinence des éléments choisis ont éclairé le public. Ce cycle de conférences suivi d’un temps d’échanges fut apprécié de tous. 

Le comité d’organisation tient à remercier l’ensemble des conférenciers et l’ensemble des organismes qui ont contribué à rendre cet évènement possible.

La programmation de ce colloque a reçu le soutien des PAI (programmes d’animations d’initiatives) en 2023 de la Région Nouvelle-Aquitaine, qui encouragent la diffusion de la culture scientifique, technique & industrielle dans tous les territoires néo-aquitains.