PREAC Les Eyzies : données du passé / Questions du présent

Publié par Fabienne Vignes, le 20 mai 2024   120

Les 4 et 5 avril 2024, a eu lieu un Preac Archéologie aux Eyzies (Dordogne) au Pôle d'Interprétation de la Préhistoire. C'est un centre dédié à la médiation sur les patrimoines préhistoriques, culturels et naturels de la Vallée de la Vézère. Ses missions sont de concevoir des ateliers et outils, rencontrer et pratiquer mais surtout connaître et transmettre des connaissances sur la Préhistoire et les patrimoines du site.

Pour entamer la journée, Maria Sanchez-Goni et Bruno Malaizé, paléoclimatologues, ont officiellement lancé la formation par une conférence sur les "changements perpétuels du climat et l'évolution humaine".

Les interrogations de cette formation se concentrent sur les populations humaines, à travers le média du son et les sciences de l'archéologie, pour essayer de comprendre l'évolution de l'environnement et de ces sociétés.

Pour cela, trois ateliers furent organisés :

- "le bruit du climat " : comment créer un paysage sonore sur l'évolution des climats passés, de la période de 42 000 à 38 000,avant notre ère, période qui vit la disparition de l'Homme de Néanderthal et l'arrivée de l'Homo Sapiens. Maria Sanchez-Goni et Bruno Malaizé, paléoclimatologues (Université de Bordeaux) et Eddie Ladoire ( plasticien sonore, Unendliche Studio) étaient présents pour soutenir les stagiaires dans leurs préparations.

- "Il était une faune " : comment créer une fiction sonore sur l'évolution de la faune des environnements passés. Les stagiaires étaient accompagnés par Dominique Armand, archéozoologue (Bordeaux III), Maya Boquet et David Tresco d'Unendliche Studio, artiste sonore et ingénieur du son.

- " La palyno passe à la radio" : comment créer un podcast scientifique sur l'évolution de la flore. Delphine Barbier-Pain, achéo-palynologue (université de Bretagne) et Marion Touboul (Radio France International), journaliste, se sont jointes à eux dans leurs réflexions.

La restitution de ces ateliers s'est faite par un tour de table et des échanges pédagogiques qui enrichiront nos pratiques professionnelles.

Une conférence de clôture , animée par Gilles Boeuf, biologiste et professeur à la Sorbonne et au collège de France, a fait réfléchir et nous a aidé à mieux comprendre la place de l'homme dans l'écosystème mondial et le rôle de la médiation scientifique.

Comment finir en beauté ! En visitant la grotte de Rouffignac, avec ses 8 kms de galeries, en petit train, empreintes de cavernes et de représentations artistiques d'animaux : mammouths, bisons, chevaux, bouquetins et rhinocéros laineux. L'art  paléolithique dans toute sa beauté !

Le clou du spectacle : "le Grand Plafond" sur lequel règne une soixantaine de peintures. Epoustouflant !