Une microalgue pour traiter l'acné !

Publié par Recreasciences Ccsti Limousin, le 7 juin 2022   76

Des chercheurs de l’Université de Limoges ont co-inventé une solution
innovante pour lutter contre l’acné.


Les chercheurs du laboratoire PEIRENE de l’Université de Limoges, reconnus
pour leur expertise sur les photosensibilisateurs appliqués aux antimicrobiens, ont
été sollicités par l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer
(IFREMER) pour travailler sur un projet novateur qui a donné lieu au dépôt d’un
brevet à l’automne 2021.


Durant 3 ans, en partenariat avec l’université de La Rochelle, le CNRS et le
CHU de Nantes, les chercheurs ont étudié les principes actifs des pigments de la
Skeletonema marinoï, une microalgue très répandue sur le littoral Atlantique. Ils ont
mis au point un procédé qui pourrait bien permettre la disparition de ces boutons
disgracieux.


En effet, ils ont découvert qu’un extrait issu de cette micro-algue pouvait agir
contre les 3 souches de bactéries impliquées dans l’acné*, lorsqu’il était activé par
la lumière. Les chercheurs de PEIRENE ont testé les extraits de microalgues
enrichis en molécules photosensibilisatrices sur ces bactéries. Ils ont ainsi pu
déterminer quelle était la concentration nécessaire pour inhiber la croissance de
ces bactéries voire de les tuer en présence de lumière.


Ainsi dans le cas de certaines formes d’acnés légères à modérées, l’extrait
est susceptible de limiter voire d’éviter le recours aux traitements classiques qui
peuvent entrainer rougeur et sécheresse de la peau. Avec ce nouveau procédé les
avantages sont multiples :


• Pas de problème de résistance
• On utilise des produits naturels sans procédé chimique, issues d’une
microalgue facile à cultiver,
• L’extrait permet de réduire la production en sébum qui favorise la
prolifération des bactéries responsables de l’acné

Service Communication, Université de Limoges 05 55 14 91 40 / com@unilim.fr