Une classe transplantée à Cap Sciences !

Publié par Cap Sciences, le 21 mars 2023   830

Cap Sciences a accueilli pour la première fois de son histoire une classe transplantée dans ces locaux, au H20...

Du 6 au 10 Mars 2023, une classe de CM1-CM2 de l’école Lac 2 de Bordeaux Lac est venue travailler sur des projets autour du climat toute la semaine.

Mais au fait c’est quoi une classe transplantée ?

Une classe transplantée c’est une semaine de classe en dehors de l’école à des fins pédagogiques précises - un peu comme les “classes vertes” ou les “classes de neige” plus classiques-. Ici il s’agit d’une classe sciences !

Durant cette semaine, les élèves se sont glissés dans la peau d’une équipe de chercheurs afin de travailler collectivement à la compréhension du réchauffement climatique. A l’aide d’un carnet scientifique spécialement conçu pour la semaine, ils notent leurs résultats expérimentaux, pratiquent le dessin scientifique, la schématisation et formulent des explications afin de garder une trace de leurs travaux.

Ils ont ainsi mené des expériences sur l’air et les gaz, ont découvert la composition de l’atmosphère et ont ainsi pu comprendre l’effet de serre… les clés de compréhension du réchauffement climatique actuel !

Ces jeunes scientifiques en herbe ont appliqué la démarche expérimentale de A à Z afin de comprendre la montée du niveau des océans et les causes de cette élévation. Ils ont formulé leurs propres hypothèses, imaginé leurs propres expériences, procédé à leurs réalisations, formulé des observations et en ont ainsi tiré leurs conclusions !

En fin de semaine, une rencontre avec un climatologue du laboratoire EPOC de Bordeaux leur a permis de mieux connaître le métier de chercheur.

Enfin, pour terminer cette semaine, la classe a pu découvrir le spectacle « réchauffe l’ambiance…pas la planète ! ». A la suite de celui-ci, ils ont imaginé des banderoles aux slogans percutants autour du thème de l’engagement climatique qu’ils pourront afficher dans leur école.

La classe transplantée CLIMAT est une véritable semaine de sciences, riche et variée. Elle permet aux enseignants de découvrir de nouvelles méthodes de travail collectif mais aussi de voir comment mener une démarche d’investigation avec leur classe. Elle encourage la mobilité des classes et la découverte de nouveaux lieux.

Quant aux enfants, au-delà d’apprendre à travailler ensemble et d’apprendre de nouvelles connaissances scientifiques, ils sont, le temps d’une semaine, les scientifiques de demain !

Mais alors, comment cela sort-il de Terre ?

Les classes transplantées sont des dispositifs imaginés par les équipes de Cap Sciences proposés aux classes des quartiers politique de la ville dans le cadre de la cité éducative. En lien avec les coordinateurs REP de ces quartiers, nous avons identifié les classes qui pourraient en bénéficier.


Trois profils émergent :

  • Les classes qui ne font pas beaucoup de sciences et pour qui cette semaine est aussi un apprentissage de méthodes de travail scientifique.
  • Les classes qui n’ont que trop peu de projet sur l’année.
  • Les classes investis dans un projet scientifique plus large, sur l’année par exemple.

Le choix des classes se fait en concertation avec les coordinateurs REP et la Ville de Bordeaux.

Nous avons ensuite rencontré les enseignants, en amont du projet, afin de préparer au mieux leur venue dans le bâtiment de Cap Sciences, à la fois d’un point de vue logistique (transports, accompagnement, cantine etc) mais aussi pédagogique (la classe et ses élèves, leur fonctionnement, leurs besoins).

La classe transplantée est pensée pour aller dans le sens des programmes scolaires. Ainsi des liens avec ceux-là sont établis par les équipes d’enseignants détachés à Cap Sciences et les équipes de médiateurs.

Compétences méthodologiques :

Pratiquer des démarches scientifiques et technologiques 

  • problématique, hypothèses, expériences simples, interprétation, conclusion ;

Pratiquer des langages

  • Rendre compte en utilisant un vocabulaire précis.
  • Utiliser différents modes de représentation formalisés (schéma, dessin, croquis, ta-bleau, graphique, texte).
  • Expliquer un phénomène à l’oral et à l’écrit.

Connaissances notionnelles et compétences associées

La matière

  • Décrire les états et la constitution de la matière à l’échelle macroscopique

La planète Terre, l’action humaine sur son environnement :

  • Identifier les composantes biologiques et géologiques d’un paysage.
  • Relier certains phénomènes naturels à des risques pour la population.

Des supports sont aussi imaginés pour leur permettre des prolongements au cours de l’année.

>>> Découvrez l'offre de Cap Sciences à destinations des enseignants !

Pour en savoir plus sur ce projet, vous pouvez contacter Théo Lajus, chargé de coordination et de médiation scientifique : t.lajus@cap-sciences.net