Ces mauvaises herbes qui nous soignent

Publié par Association FISH, le 30 septembre 2022   85

Dans le cadre de l'appel à projet CSTI sur "Connaissances et savoir-faire locaux : valoriser le patrimoine de proximité" que nous avons appelé "plongée dans les jardins du coin", l'association Lo Co'hein a organisé un nouvel atelier sur les plantes sauvages et médicinales, le samedi 24 septembre.

Après une présentation de chacune (que des femmes!) et son intérêt pour se soigner et se nourrir avec les plantes et le partage d'une lecture "Les enfants de la Terre", notre animateur Vincent nous montre la teinture-mère qu'il a fabriqué 3 semaines avant, à base de prêle des champs. Chaque participante pourra en récupérer un flacon après l'avoir filtré avec un filtre à café et quelques mesures d'hygiène à base d'alcool à 90°.

Puis Vincent nous présente les différentes plantes sauvages avec une fiche pratique qu'il laissera à chacune. Il y a par exemple l'achillée millefeuille dont ses fleurs peuvent être utilisées en tisane. 

Puis nous découvrons les vertus de la bruyère, lavande, escholtzia (pavot californien), lierre grimpant, lotier corniculé (la fleur préférée de Vincent, pour son effet psychotrope?!), mauve sylvestre, mélisse, millepertuis, pissenlit, ... avec leurs dates de récolte. Nous apprenons que l'avantage de l'ortie et du plantain est que nous pouvons les cueillir toute l'année.

Pour chacune de ses plantes, il nous montre comment l'identifier et avec quelle plante il ne faut pas la confondre, comme l'achillée et la carotte sauvage.

Vincent nous explique également sa technique de séchage, à l'ombre, ambiance sèche et ventilée.

Maintenant que la teinture-mère est filtrée, Vincent nous explique comment faire une teinture-mère (par exemple: 100g de feuilles plantain avec 500cl d'alcool à diluer pour être à 40°).

Il nous explique également les bienfaits de la prêle pour reconstituer les tissus conjonctifs ex : pb. d'arthrose, ... Il nous précise qu'il ne faut pas attendre d'avoir mal et que faire du préventif c'est tout aussi efficace ! D'ailleurs Vincent nous a amené les baumes et teintures-mères qu'il fabrique et nous explique les bienfaits de chacun. Chacune repartira avec le soin adapté à ses petits soucis.

Puis nous faisons une pause casse-croute en mode auberge espagnole où nous découvrons les spécialités culinaires de chacun.

L'après-midi, histoire de bien digérer, nous voilà partis découvrir la source de Taller et ses environs avec le jeu d'identifier les plantes vues le matin. C'est incroyable de voir autant de plantes qui nous soignent sur 1m² : ortie, mauve, lierre, ... finalement nous retrouvons une bonne partie des plantes.

Nous clôturons l'atelier avec la tête remplie d'informations riches et variées et repartons ravies avec nos produits à base de plante.

Merci la Nature et merci Vincent pour cette richesse partagée !