Compte Rendus Palevol : Une nouvelle espèce de loutre géante découverte en Ethiopie

Publié par Laboratoire PALEVOPRIM, le 9 septembre 2022   180

Lutrinae Bonaparte, 1838 (Carnivora, Mustelidae) du Plio-Pléistocène de la basse vallée de l’Omo, sud-ouest éthiopien : systématique et nouvelles données sur la paléoécologie et la paléobiogéographie des loutres du Turkana

Nous décrivons des restes de loutres (Lutrinae Bonaparte, 1838) du Plio-Pléistocène de la basse vallée de l’Omo, au Sud-Ouest de l’Éthiopie. Nous rapportons des dents inférieures et supérieures isolées de Torolutra sp., datées de c. 3,3 Ma, des specimens dentaires et un femur d’Enhydriodon Falconer, 1868, attribués à une nouvelle espèce, datés entre c. 3,4 et 2,5 Ma, ainsi qu’un humérus de Lutrinae indet., daté entre c. 1,9 et 1,8 Ma. La nouvelle espèce Enhydriodon omoensis n. sp. est la plus grande espèce du genre découverte à ce jour. Elle est encore plus grande que son proche parent E. dikikae Geraads, Alemseged, Bobe & Reed, 2011, une loutre pliocène de la taille d’un lion provenant de la région de l’Afar et potentiellement de l’Est du Turkana. Elle remplissait une niche écologique singulière dans les communautés du passé coexistantes avec les australopithécines. À partir des analyses des isotopes stables de l’oxygène et du carbone, nous avons mis en evidence qu’Enhydriodon de la basse vallée de l’Omo devait être terrestre et se nourrir de proies aquatiques et terrestres, acquises par la chasse ou le charognage. Enhydriodon et Torolutra Petter, Pickford & Howell, 1991 se sont éteintes en Afrique aux environs de la transition Plio-Pléistocène, à la même période que de nombreux carnivores de grande taille et spécialisés d’un point de vue écologique. Cet évènement d’extinctions pourrait être lié aux nombreux changements géologiques, climatiques et biotiques associés au rift est-africain durant cette période, notamment à l’incursion des hominines anciens dans la guilde carnivore.

Lire la suite…

Références

Grohé C., Uno K. & Boisserie J.-R. 2022 – Lutrinae Bonaparte, 1838 (Carnivora, Mustelidae) from the Plio-Pleistocene of the Lower Omo Valley, southwestern Ethiopia: systematics and new insights into the paleoecology and paleobio geography of the Turkana otters. Comptes Rendus Palevol 21 (30) : 681-705 – https://doi.org/10.5852/cr-palevol2022v21a30

En savoir plus

Communiqué de presse CNRS