Watty est de retour dans les classes de la métropole Bordelaise

Publié par Agathe D'humiéres, le 23 mars 2022   160

Watty a commencé par retrouver les élèves de l’école Arc-en-ciel à Bruges avec 7 classes engagées, ceux de Cap de Bos à Pessac et leurs 11 classes engagées, ainsi que ceux de la Garenne à Saint Médard avec leurs 3 classes participant au programme.

Tous étaient ravis de retrouver Watty cette année encore.

Nous avons pu travailler sur différents ateliers de sensibilisation en fonction de leur niveau de classe, allant de la découverte des écogestes et gestes énergivores avec les plus petits, des ressources naturelles utilisées pour produire l’énergie secondaire que nous utilisons au quotidien ou encore la compréhension du phénomène du réchauffement climatique lié aux activités humaines.

Ensuite, Watty a pris le chemin des écoles nouvellement engagées dans le Programme, comme Jules Michelet à Villenave d’Ornon dont 7 classes se sont engagées et la Boétie, située à Le Taillant Médoc avec ses 6 classes participantes.

Watty a pu rencontrer des élèves très intéressés par ces thématiques abordant le développement durable et qui ont pu partager de belles idées, comme notamment celle de récupérer l’énergie des éclairs dans une région où il pleut de temps en temps 😉 ou encore d’utiliser un vélo pour alimenter énergétiquement la télévision quand on souhaite la regarder.

Cela tombe plutôt bien, car, en accord avec les enseignants, Watty devrait aborder la mobilité avec une partie des élèves qu’il va retrouver en atelier 2 ainsi que les appareils électriques et leur cycle de vie.

Cette année, nous proposons deux grandes nouveautés dans le programme.

La première c’est la distribution à chaque élève du jeu de cartes Watty qui a été revu et mis à jour très récemment (vous trouverez le lien vers notre article sur les nouvelles cartes juste «ici».) Une nouvelle accueillie avec enthousiasme par les élèves qui avait pu voir le jeu de cartes précédemment distribué pour la classe et qui n’avait pas toujours eu la possibilité d’y jouer personnellement.

La deuxième concerne les « minute économise l’énergie » qui ont fait peau neuve sous forme de petits jeux numériques, abordant nos différentes thématiques que l’enseignant pourra proposer à ses élèves en toute autonomie, pour continuer le travail sur le développement durable avec l’aide de Watty.

Watty a hâte de retrouver les écoliers de la métropole bordelaise pour continuer à travailler sur ces thématiques qui lui sont chères