Les femmes, inférieures aux hommes ?

Publié par Marianne Peyri, le 13 juin 2024   99

Les stéréotypes sont un ensemble de croyances à propos d’un groupe donné qui influence nos choix quotidiens et notre perception d’autrui. Jusqu’à récemment les femmes ont toujours eu une place au foyer et les hommes au travail.

Pourquoi les hommes ont toujours cru que les femmes étaient faibles, non intelligentes et bonnes à faire les tâches ménagères ?  Ainsi très souvent, leurs paroles, leurs travaux et leurs pensées sont oubliés de l’histoire ou ont été volés pour récupérer leur gloire.

Les stéréotypes sont aussi très présents aujourd’hui dans la vie courante. Par exemple, les femmes sont encore beaucoup associées à des idées de douceur, au rose, se doivent d’être silencieuse, de s’occuper des enfants et du foyer. On leur associe des idées de sensibilité, de gentillesse, d’écoute et de vie de famille alors que les hommes sont associés à des images de force, au bleu, plus doués en science, plus courageux, plus agressifs, avec plus l’esprit d’aventure et d’indépendance et une forme de supériorité.

Le saviez-vous ?

Le rose n’a été associé aux femmes et le bleu aux hommes seulement que depuis 1850, avant c’était l’inverse.

Article réalisé par Amélie, Léo et Timoté, élèves de5e du collège Cantelande de Cestas.


Les inégalités de genre dans les métiers

Les filles ont de meilleurs résultats que les garçons à l’école, mais les hommes, plus tard, sont payés 15 % de plus que les femmes. Pourquoi ?

On le doit à des préjugés comme quoi les hommes seraient plus forts que les femmes, ce qui va entraîner des différences de salaire. On pense aussi que certains métiers sont pour les hommes spécifiquement et d’autres, surtout pour les femmes. Au moment de choisir leur orientation, les femmes sont influencées par des préjugés tels que « les sciences ne sont pas pour les femmes » alors qu’elles ont envie de faire des métiers scientifiques. Cette aversion pour les matières scientifiques est complétement infondée puisqu’elles ont en général un taux de réussite plus élevé que les garçons pendant les études.

Pendant les études, les femmes qui font des sciences arrêtent souvent les matières scientifiques alors qu’elles ont de meilleurs résultats que les garçons dans ces matières. Celles qui continuent dans les études supérieures ont de meilleurs résultats au concours, mais au final, les garçons sont plus nombreux à avoir un métier scientifique.

Au niveau professionnel, les femmes sont beaucoup moins payées que les hommes, 15 % en moins. Cela signifie par exemple qu’à partir du 6 novembre, les femmes travaillent gratuitement. Elles accèdent aussi moins à des postes de direction : Il y aurait par exemple 44 % de femmes en médecines, mais seulement 27 % qui sont cheffes de pôles médicaux.

Article réalisé par Anaë et Etienne, élèves de 5e du collège Cantelande de Cestas.

La réalisation de cet article s’inscrit dans le dispositif « Sciences en collège », mené par Cap Sciences en partenariat avec le Conseil départemental de Gironde. Il vise, avec l’aide de la journaliste Marianne Peyri, à accompagner les collégiens dans l'écriture d’articles et la réalisation de photos ou vidéos rendant compte de projets artistiques, culturels ou scientifiques initiés par les collèges de Gironde.