Porganic : un dispositif expérimental INRAE pour des recherches en production porcine biologique en région Nouvelle-Aquitaine

Publié par INRAE Nouvelle-Aquitaine-Poitiers, le 18 décembre 2020   100

Xl porganic 091bdef

© INRAE - Stéphane Ferchaud.

Porganic est un dispositif expérimental conçu par INRAE pour conduire des recherches sur l’élevage porcin biologique, avec le soutien financier de l’Europe et de la Région Nouvelle-Aquitaine. Premier dispositif expérimental en France sur l’élevage porcin biologique en bâtiments, il a vocation à accélérer les recherches sur les systèmes d’élevage porcin et accompagner le développement de cette filière.

Alors que la consommation de produits issus de l'agriculture biologique (AB) ne cesse de croître, en France, moins de 2% des élevages de porcs ont adopté le cahier des charges de l'AB. En effet, de nombreuses questions scientifiques se posent et des freins techniques restent encore à lever pour favoriser le développement de la production biologique de porcs. Afin de rechercher des solutions aux problèmes rencontrés par les éleveurs tout en respectant le cahier des charges de l'AB, INRAE a décidé de créer le dispositif Porganic, premier dispositif expérimental en France sur l’élevage porcin biologique en bâtiments.

Le projet a été élaboré dans le cadre d'un groupe de réflexion associant chercheurs INRAE de différentes disciplines, représentants des instituts techniques et professionnels de l'élevage porcin. Il mise sur les outils du numérique pour contribuer à améliorer les conditions de production en recherchant les animaux les mieux adaptés et en ajustant les pratiques d'élevage à chaque individu (élevage sur mesure). Le dispositif expérimental a vu le jour grâce au soutien financier de la Région Nouvelle-Aquitaine et de l’Union européenne (FEDER) dans le cadre du Contrat de plan État-Région. Modulable, automatisé et ergonomique, il a vocation à être utilisé par les chercheurs pour étudier la génétique, la reproduction, l’alimentation, la santé, le comportement et le bien-être des porcs. Il vient compléter le dispositif expérimental porcin existant à INRAE, et permet des comparaisons entre systèmes de production, favorisant ainsi la production de résultats utiles aux évolutions de l’ensemble des systèmes d’élevage porcins, qu’ils soient biologiques ou conventionnels.

Le bâtiment héberge 48 truies ainsi que leurs porcelets engraissés sur place. Il comprend un atelier d’engraissement de 480 places, deux maternités de 12 places, une zone technique avec des vestiaires, un quai d’embarquement et un espace de stockage. Quel que soit leur stade de développement, les animaux ont accès à des courettes couvertes. Conformément au cahier des charges AB, les mâles ne sont pas castrés, les mères allaitent leurs petits sans dispositif de contention, de la paille disposée sur le sol permet le comportement de fouissage des porcs et l’alimentation des animaux repose sur des aliments bio, composés à partir de ressources produites dans la région Nouvelle-Aquitaine.

Des recherches sur la génétique, la reproduction, l’alimentation, la santé, le comportement des animaux et la qualité des produits

Plusieurs projets expérimentaux ambitieux ont d’ores et déjà commencé dans ce nouveau dispositif ou sont prévus à court et moyen termes. Ils s'inscrivent dans des programmes de recherches lauréats de financements régionaux, nationaux ou européens, ce qui souligne la pertinence des sujets traités et les attentes en terme de résultats.

Les projets font appel à la génétique et à la physiologie de la reproduction, avec la recherche de solutions pour réduire la mortalité des porcelets après la naissance, ou la recherche d'alternatives d’origine végétale à l’utilisation d'hormones de synthèse pour gérer les chaleurs des truies. Les travaux portent aussi sur l’alimentation, avec par exemple la recherche d’alternatives au soja pour limiter les importations (recherche d’autonomie protéique), l'évaluation des propriétés antiparasitaires de certaines plantes, ou l’évaluation de la digestibilité de différents aliments selon les conditions d'élevage.

Plusieurs autres projets concernent la flore intestinale et la santé des animaux, le comportement et les interactions sociales des porcs entre eux, les pratiques d'élevage sans castration des mâles ou encore la qualité de viande. Porganic est aussi conçu comme un outil de démonstration et de dialogue, à destination des étudiants, des éleveurs et des scientifiques.