Lecture dessinée sur Ératosthène

Publié par Marianne Peyri, le 24 juin 2021   290

Xl 1 img 6696 copie

Le lundi 14 juin 2021, les classes de 5°6 et de 5°5 ont eu l’intervention de Nicolas Pomiès, professeur de français et de latin et de Stéphane Favre-Bulle, professeur de mathématiques, qui nous ont présenté la vie de Ératosthène.

Stéphane Favre-Bulle et Nicolas Pomiès

Les élèves se sont installés dans la salle audiovisuelle du collège où Stéphane et Nicolas ont présenté un diaporama sur Ératosthène.

Ératosthène était un mathématicien qui a réussi à mesurer la circonférence de la Terre avec comme simple matériel : un bâton nommé « Gnomon » et un âne.

Sa démonstration fut extraordinaire à l’époque, d’après un sondage réalisé en 2002 auprès de chercheurs la découverte faite par Eratosthène était dans le top 10.

Nous avons également assisté à une lecture dessinée.

Pendant que Nicolas Pomiès lisait la lettre d’Ératosthène Stéphane Favre Bulle nous dessinait la Terre ou le portrait d’Ératosthène apparaissait sur le globe terrestre au niveau de l’Afrique.

Stéphane Favre-Bulle nous a montré avec quoi il réalise son travail : un pinceau à réserve d’eau, des feutres à alcool.

Au fur et à mesure de la séance les intervenants nous ont posé des questions à travers un quiz. Deux élèves ont été tirés au sort pour avoir les dessins originaux de Stéphane.

Co-auteurs : Bérénice Réau, Arthur Cartron, Austin Bartouche, Walid Bakkali, élèves de 5e au collège Chambéry à Villenave d’Ornon en Gironde.

Stéphane Favre-Bulle, maître de l’aquarelle

Stéphane Favre-Bulle est né à Besançon en 1971. Il est professeur de mathématique à Talence. Au collège, il dessinait régulièrement, il représentait des héros de bandes dessinées existants puis il s’est inspiré de son environnement puis a visité des musées et il a eu l’idée de mélanger les tableaux avec les héros de bandes dessinées.

Pourquoi l’aquarelle ? 

Stéphane se consacre à l’aquarelle pour les qualités suivantes. On peut varier les couleurs grâce à l’eau comme faire des dégradés de couleur. Stéphane trouve aussi que c’est une technique apaisante et agréable à regarder et qui nécessite peu de matériel.

Stéphane se consacre à l’aquarelle pour les qualités suivantes. On peut varier les couleurs grâce à l’eau comme faire des dégradés de couleur. Stéphane trouve aussi que c’est une technique apaisante et agréable à regarder et qui nécessite peu de matériel.

Les contraintes de l’aquarelle

On ne peut pas commencer par les couleurs foncées car on ne peut pas superposer une couleur claire sur une couleur foncée. Il faut donc réfléchir à l’avance au déroulement de l’œuvre et faire aussi attention aux auréoles et que les couleurs ne se mélangent pas.

Co-auteurs : Arthur Benvel, Lucas Chatel, Laureen Rene-Corail, Emilie Massias, élèves de 5e au collège Chambéry à Villenave d’Ornon en Gironde.Réalisation des photos : Anaïs Faure et Janick Merlot, élèves de 5e.Avec l’aide de leur professeure Virginie Blanc et de la documentaliste Patricia Vigier.

La réalisation de cet article s’inscrit dans le dispositif « Sciences en collège », mené par Cap Sciences en partenariat avec le Conseil départemental de Gironde. Il vise, avec l’aide de la journaliste Marianne Peyri, à accompagner les collégiens dans l'écriture d’articles et la réalisation de photos ou vidéos rendant compte de projets artistiques, culturels ou scientifiques initiés par les collèges de Gironde.