Que savez-vous sur l’activité cérébrale ?

Publié par Marianne Peyri, le 4 juin 2024   76

Une semaine dédiée à celui qui nous contrôle : le cerveau !

La semaine du cerveau, du 11 au 15 mars 2024, était une semaine où de multiples interventions ont eu lieu, notamment de neuroscientifiques. Dans notre collège, François Mitterrand à Pessac, trois docteures en neuroscience sont venues. 

La semaine du cerveau a commencé lundi 11 mars avec Laure Zago, docteure en neurosciences travaillant au laboratoire Institut des maladies neurodégénératives de Bordeaux. Elle a accepté de venir au collège François Mitterrand pour rencontrer les élèves de 4ème et échanger avec eux. Le 12 mars, Lisa Roux,  chercheuse au CNRS, IINS, Institut interdisciplinaire de neurosciences (Université de Bordeaux) est venue nous parler de la navigation par la pensée, c’est à dire comment  notre cerveau code les espaces. Ensuite, notre professeure Mme Mboumba a évoqué la thématique « des émotion et des écrans ». 

Tous les matins de cette semaine-là, dans le hall du collège, il y avait une énigme à résoudre par exemple « je suis partout mais on ne me voit pas, qui suis-je ? » et des feuilles pour s’inscrire aux ateliers du midi. En effet, entre midi et 14 heures, les élèves pouvaient suivre des ateliers relaxation, menés par Fanny ou des ateliers de jeux de plateau menés par l’association « Les couleurs du jeu » ou visiter l’exposition sur le sommeil et le cerveau proposé par Cap Sciences.

Nous avons aussi accueilli Melissa Bonnet, neuroscientifique, spécialiste de l’imagerie IRM, sur comment fonctionne le cerveau ( photo ci-dessus).

Article réalisé par Aya, élève de 3e au collège François Mitterrand de Pessac. 


Que savez-vous sur l’activité cérébrale ?

Testez vos capacités ! Venez découvrir notre quiz sur l’activité cérébrale. Nous avons pu rencontrer lors d’une intervention dans notre collège François Mitterrand à Pessac la neuroscientifique Melissa Bonnet, spécialiste de l’imagerie IRM qui a pu nous fournir des informations.

A quoi sert notre cerveau ?

En bref, le cerveau sert à tout. En effet, il contrôle tout notre corps, tous nos organes vitaux, mais aussi nos pensées. Il est le chef d’orchestre de notre système, il est donc indispensable.

Comment notre cerveau contrôle-t-il notre corps ?

Le cerveau dirige notre corps à l’aide de messages nerveux, il a deux d’hémisphères. L’hémisphère droit contrôle la partie gauche de notre corps, tandis que l’hémisphère gauche contrôle la partie droite.

Les neurones, c’est quoi ?

Les neurones sont des cellules qui transmettent et émettent des messages nerveux. Il y a environ 100 milliards de neurones dans notre cerveau. La nuit, pendant le sommeil, le cerveau, pour mémoriser les informations, reconstitue les actions effectuées pendant notre journée. Le sommeil permet donc un meilleur apprentissage.

A quoi servent les lobes préfrontaux ?

L’hypothalamus, lui, gère le présent. Les lobes frontaux, eux, gèrent en quelque sorte le futur. Cela peut paraître fou mais ils servent par exemple à anticiper un danger, mettre en place des stratégies en cas de prévisions d’un risque. Les enfants de moins de 3 ans n’ont pas conscience des dangers car leurs lobes ne sont pas encore assez développés.

A quoi sert l’hippocampe ?

L’hippocampe est l’aire cérébrale du souvenir. Il sert à se remémorer le passé et à se souvenir des choses essentielles.

Quels sont les effets des jeux vidéo sur le cerveau ?

Le problème est lorsqu’il y a une addiction et de voir surtout combien de temps on y passe. Quatre heures par jour par exemple, c’est trop. On vous recommande seulement une heure par jour maximum à votre âge.

Si on a une tumeur, où se situe-t-elle dans le cerveau ?

Elle peut être partout.

Pourquoi certaines personnes ont des tics ?

C’est une difficulté du cerveau à arrêter le mouvement. Dans le cas en revanche de la maladie de Parkinson, c’est une difficulté du cerveau à lancer le mouvement.

Pourquoi avons-nous mal à la tête ?

On n’a pas mal au cerveau, ce sont en fait nos vaisseaux sanguins qui vont mal et qui envoient un message de douleur.

Existe-t-il des personnes qui arrivent à se souvenir de tout ?

Oui, ce sont les hypermnésiques, ils se souviennent de tout ce qui leur arrive et leur vie est compliquée car il y a des choses qu’on a envie d’oublier.

Peut-on vivre avec seulement une moitié de cerveau ?

Oui, cela s’est produit chez certaines personnes, mais qui avaient ce problème dès leur naissance. Ils peuvent marcher, parler, apprendre comme tout le monde. Le seul hémisphère existant était capable de compenser. Ceci dit, c‘est très rare. Si cela arrive jeune, le cerveau est capable de compenser et de s’adapter.

A quel âge commence-t-on à perdre des neurones ?

A la naissance, le bébé possède deux fois plus de neurones qu’un adolescent. Beaucoup de ces neurones sont perdus, si elles ne sont pas intégrées dans un des réseaux, ces neurones disparaissent, « mangés » par le système immunitaire.

Pourquoi ne peut-on pas greffer un cerveau ?

Sinon ce ne serait plus vous, ce qui n’est pas le cas dans le cas d’une greffe du cœur. Un cœur ne peut survivre cependant sans le contrôle du cerveau.

Comment supprimer la douleur ?

Dans la colonne vertébrale, se trouve la moelle épinière qui va jusqu’aux lombaires. C’est avec elle que le cerveau va commander le corps. Quand on a mal, l’info remonte par la moelle épinière. Lorsqu’on prend certaines molécules, présentes dans les médicaments, on empêche ce signal d’arriver jusqu’au cerveau. On empêche la communication.

A quel moment de la vie l’humain possède des capacités maximales d’apprentissage ?

C’est à l’adolescence que l’individu possède des capacités maximales d’apprentissage. Ce n’est pas pour rien que la société a créé l’enseignement à cette période de la vie de l’individu. C’est maintenant que vous êtes jeunes que vous apprenez le mieux, que vous retiendrez le mieux ce que vous apprenez.

Article réalisé par Bihanca et Chaïza, élèves de 3e au collège François Mitterrand de Pessac.

La réalisation de ces articles s’inscrit dans le dispositif « Sciences en collège », mené par Cap Sciences en partenariat avec le Conseil départemental de Gironde. Il vise, avec l’aide de la journaliste Marianne Peyri, à accompagner les collégiens dans l'écriture d’articles et la réalisation de photos ou vidéos rendant compte de projets artistiques, culturels ou scientifiques initiés par les collèges de Gironde.