Un archéo-anthropologue sur les traces du Néolithique

Publié par Marianne Peyri, le 7 juin 2023   290

Samuel Bedecarrats, post-doctorant au laboratoire PACEA à l’Université de Bordeaux mène une recherche sur la place des femmes dans la société du Néolithique notamment grâce aux techniques de rayon X et d’imagerie 3D.

Un archéo-anthropologue étudie les restes biologiques humains. Samuel Bedecarrats est donc un chercheur qui étudie les squelettes et travaille sur la place de la femme dans la société du Néolithique. Il essaie de voir si les femmes avaient des activités différentes par rapport aux hommes. Il n’est pas tout seul mais est accompagné de plusieurs équipes de recherche, travaillant sur l’alimentation, la génétique, la mortalité, la présence de maladies, etc. Samuel Bedecarrats pense travailler deux ans sur cette étude qui va durer cinq ans et qui est financée par l’Agence Nationale de la Recherche. 

 

Il utilise des techniques d’imagerie 3D et le rayon X pour étudier la géométrie des ossements comme on peut le voir sur la photo ci-contre. Une fois les ossements passés au rayon X, il obtient une série d’images et peut en faire des images 3D pour les étudier avec plus de précision et sans avoir à manipuler le crâne et risquer de l’abimer. Nous avons pu observer sur une des photos un trou dans un crâne dû à une trépanation. Nous pouvons en déduire que l’individu a survécu et que la trépanation est une pratique chirurgicale ancienne.

Article réalisé par Véli et Lina,  élèves de 3e au collège Jacques Ellul de Bordeaux.

La réalisation de cet article s’inscrit dans le dispositif « Sciences en collège », mené par Cap Sciences en partenariat avec le Conseil départemental de Gironde. Il vise, avec l’aide de la journaliste Marianne Peyri, à accompagner les collégiens dans l'écriture d’articles et la réalisation de photos ou vidéos rendant compte de projets artistiques, culturels ou scientifiques initiés par les collèges de Gironde.