La vie d'un champ (4) : une agriculture raisonnée et des machines très techniques

Publié par Marianne Peyri, le 14 juin 2022   84

Comment produire tout en respectant la nature ?

Laurent Dubois a une très grande exploitation de 55 hectares. Même s'il ne fait pas de bio, il fait quand même de l'agriculture raisonnée.

Pour ne pas utiliser des produits chimiques, Laurent Dubois utilise des techniques anciennes comme semer un couvert hivernal à base de moutarde nématicide. Les nématodes (Nematoda), ou vers ronds constituent un embranchement de vers non segmentés. Classés parmi les ecdysozoaires, ils sont recouverts d'une épaisse cuticule. Ils représentent une part très importante de la diversité biologique sur terre et constituent, en nombre d'individus, les 4/5 du règne animal.

Laurent utilise aussi le pouvoir sylvestre et de la nature avec les coccinelles qui mangent les insectes dévastateurs détruisant les plantations. Il utilise aussi du camphre pour repousser les sangliers qui peuvent endommager ses cultures.

Laurent Dubois est cependant parfois contraint d'utiliser des insecticides. Il en utilise en petite quantité et à une heure précise (3 heures du matin) pour que toutes les conditions soient réunies. Les conditions sont l'absence de vent, pas d'évaporation de la chaleur, une hygrométrie supérieure à 90 % quand toutes les spores des plantes sont ouvertes. A ce moment-là, chaque goutte du produit sera absorbée par les plantes, sera efficace au maximum et permettra de réduire la dose de produits chimiques.

Adrian, Liam, Noa, Pierre, Sorën, Théo, élèves de 6e au collège de Mios en Gironde.

Des machines très techniques

Laurent Dubois, pour préparer la terre, utilise un déchaumeur à dents.

 Tracteurs, charrues, décompacteurs, déchaumeurs, semoirs, enrouleurs d’irrigation, remorques, herses, etc. Voici ce qu’utilise Laurent Dubois. Mais attention, tout ne lui appartient pas….

 Sur ses 55 hectares Laurent Dubois ne peut pas tout planter à la main, il a besoin de différentes machines au bon moment et il a besoin d’une bonne météo.

Une herse rotative.
Outil de labour.

Pour travailler les terres il faut différentes machines. Laurent Dubois fait partie d’une coopérative appelée la CUMA, soit une coopérative d’utilisation de matériel agricole.

Certaines machines lui appartiennent mais les plus grosses sont achetées en CUMA. Ces différentes machines sont très chères en effet et Laurent Dubois les partage avec d’autres agriculteurs. 

L’anglais est très difficile mais très important surtout dans l’agriculture notamment pour comprendre les notices d’utilisation de tout ce matériel agricole.

Son tracteur est équipé d'un GPS pour s'assurer de tracer des lignes bien droites.

Clément, Cloé, Leelou, Lucas, Oscar, Sarah, Yanis, élèves de 6e du collège de Mios en Gironde. 

Durant l'année scolaire 2021-2022, les élèves de cette classe de 6e ont échangé avec Laurent Dubois,  agriculteur dans les Landes. Ces échanges ont donné lieu à une série d’articles réalisés par les élèves au sein du projet « La vie d’un champ » mené par la professeure d’histoire-géographie Aurore Lievain. 

La réalisation de cet article s’inscrit dans le dispositif « Sciences en collège », mené par Cap Sciences en partenariat avec le Conseil départemental de Gironde. Il vise, avec l’aide de la journaliste Marianne Peyri, à accompagner les collégiens dans l'écriture d’articles et la réalisation de photos ou vidéos rendant compte de projets artistiques, culturels ou scientifiques initiés par les collèges de Gironde.